ACCUEIL
Mesures
Relevés de l'ombre
Cartes
Tableaux
Graphiques
Chasseurs de nuages
Le projet
PRESENTATION
S'inscrire
Carte participants
Écoles participant
Côté instits
Forum
Plus...

    

Présentation du projet

1. Description générale

2. Espace visiteur et espace participant

3. Inscription

4. Les relevés

5. La saisie des relevés

6. Les différentes sorties possibles

7. Les animateurs et les partenaires

 

4. Les relevés

Cette page est un résumé du dossier présent sur la page suivante : (http://www.meteodesecoles.org/dossier_peda_lang.php). Vous y trouverez entre autres une fiche permettant de noter les relevés sur un mois.

1. Quand effectuer les relevés ?

Pour être utilisables et exploitables, les relevés doivent être effectués régulièrement. Faits de façon aléatoire, ils seront sans intérêt. Il convient d'effectuer ces relevés chaque jour et à heures fixes. Nous avons retenu 2 horaires : 9h00 et midi solaire.

2. Que doit-on relever ?

Vous avez décidé de réaliser certaines prises de mesures ou observations qui peuvent être : l'état du ciel, la température, la direction du vent, la force du vent, la pluviométrie, la pression ou le type de nuages. En fonction de l'évolution de votre travail scolaire, vos contraintes, vous pouvez à tout moment décider d'accroître ou de diminuer le nombre de ceux-ci (menu « configuration » du maître).

3. Comment effectuer les mesures ?

a) La température :

Prendre un thermomètre étalonné de bonne qualité. Un thermomètre maxi-mini sera à privilégier et permettra d'enregistrer les valeurs extrêmes de la journée.

La température doit être prise sous abri, c'est à dire dans un endroit à l'ombre, protégé des intempéries (vent et précipitations) mais aéré. L'idéal est de le disposer dans un abri météo.

Dans ce cas-là, la partie principale de l'abri est en bois. Ce peut être une simple caisse percée de trous pour l'aération. Mais si vous êtes bricoleur, vous pouvez construire une base plus élaborée avec persiennes d'aération et porte d'accès montée sur charnières (voir schéma de montage dans le dossier complet). Le toit et le plancher doivent également être munis d'aérations afin de créer un « effet de cheminée » et de permettre l'aération adéquate de l'abri, même par vent calme. L'ensemble doit être peint en laque blanche afin de réfléchir la chaleur et de protèger ainsi l'abri des intempéries. Le toit doit être étanche. L'abri sera monté sur « pilotis », à hauteur d'homme (en tout cas pas à moins de 1 mètre). Vous le disposerez si possible sur un sol en herbe.

Pour que les rayons du soleil ne puissent réchauffer (et par conséquent fausser les indications) le thermomètre contenu dans l'abri lors des mesures, la porte d'accès doit s'ouvrir au nord.

 

b) Le vent :

La direction du vent pourra être déterminée grâce à une girouette que vous pourrez fabriquer (voir dossier).

Celle-ci doit être placée à grande hauteur et dans un endroit aussi dégagé que possible afin de ne pas être perturbée par des remous d'air dus aux obstacles proches. L'idéal serait de la placer en haut d'un mât de 10 m. Cela étant difficilement réalisable, vous jugerez de l'endroit le mieux approprié dans (ou autour de) votre école pour la placer. Attention également à ne pas installer la girouette dans un « couloir de vent ».

La force du vent se mesure traditionnellement avec un anémomètre mais cet instrument est relativement cher. Il est toutefois possible d'en fabriquer de rudimentaires. Si vous en disposez d'un, installez-le dans les mêmes conditions que la girouette.

Sans anémomètre nous vous proposons d'évaluer la force (vitesse) du vent par l'observation des éléments du milieu extérieur, et donc l'utilisation de l'échelle de Beaufort. Celle-ci vous donnera une approximation suffisante de la vitesse du vent.

 

c) Les précipitations :

L'état des précipitations pourra être relevé tous les jours, par contre vous ne les reporterez sur le site qu'une fois par mois en effectuant le total mensuel.

Les précipitations seront recueillies par un pluviomètre que vous pourrez facilement construire. Attention aux pluviomètres en V, un calcul de correction est à réaliser pour obtenir la quantité réelle d'eau tombée (voir dossier).

Le pluviomètre doit ne recevoir que l'eau tombée du ciel et non celle qui pourrait s'égoutter des arbres, d'un toit ou être projetée par rebondissement sur le sol. Sans quoi, toute mesure ne serait plus significative.
L'emplacement idéal serait de le maintenir sur un piquet à une hauteur d'au moins 1 mètre et dans un endroit parfaitement dégagé.

d) La pression :

C'est le seul relevé qui peut être fait à l'intérieur.

Votre baromètre doit être de bonne qualité et étalonné. Pour cela vous pourrez utiliser une station de référence proche de chez vous : http://www.infoclimat.fr/cartes/stations-meteo.php

Il faut savoir que toutes les valeurs mesurées sont corrigées pour être ramenées à la pression au niveau de la mer. En effet, la pression diminue avec l'altitude. Cette décroissance est de 1,333 hPa ou 1 mm Hg pour 11 mètres d'élévation.